ARTICLE sur l'ALSACE de ce jour ci-dessous pour information.
Malheureusement toutes les pétitions entreprises, les démarches et tout ce qui avait été entrepris pour sauver le CDHF a malheureusement périclité... Espérons que tous retrouveront la séreinité et pour les employés du Centre de nouveaux postes...
 

Ils étaient exactement 147 membres de l’association des Amis du CDHF (Centre départemental d’histoire des familles) à signer la liste de présence lors de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée mardi à la Cave dîmière de Guebwiller. Il y avait des particuliers, des généalogistes et des présidents de sociétés d’histoire, la plupart haut-rhinois et certains venus du Bas-Rhin et même de Bruxelles et Lyon. En revanche, aucun élu n’était présent.

Du CDHF au CRHF

L’ordre du jour unique était « l’adoption des statuts modifiés à la suite de la fermeture programmée du CDHF ». L’association s’appelle désormais Centre de recherches sur l’histoire des familles (CRHF). Pendant deux heures, les membres ont adopté, en discutant point par point, les 30 articles des statuts modifiés, dont l’intitulé de l’association qui n’avait plus de raison d’être, puisque le CDHF est en cours de liquidation (lire L’Alsace du 25 septembre).

En préambule, le président, Denis Dubich, après avoir « déploré l’absence d’Alain Grappe, ancien président du CDHF », est revenu sur les péripéties de ces derniers mois, largement relatées dans les colonnes de la presse locale depuis juillet dernier. Pour mémoire, le conseil général, sous la présidence de Charles Buttner, avait voté pour le CDHF une subvention amputée de 30 %. Le nouveau conseil départemental a décidé de ne plus le subventionner, et son président, Éric Straumann, est venu lui-même au CDHF, le 6 juillet dernier, annoncer la fermeture de la structure et le licenciement fin septembre des cinq salariés.

Quel fonctionnement ?

L’association des Amis du CDHF a été sollicitée pour poursuivre les activités du CDHF, avec la promesse d’une subvention de 30 000 € par an. « En juillet, un comité de soutien s’est organisé et a travaillé sur la refonte des statuts , expliquait Denis Dubich, ajoutant le maire de Guebwiller nous assure de son soutien ». Au mois d’août, le président a été reçu au conseil départemental pour proposer un budget prévisionnel, dont de nombreuses lignes ont été rayées par Éric Straumann. « La subvention de 30 000 € est passée à 18 000 €, payée en quatre fois. Récemment, j’ai aussi appris que si notre association embauchait du personnel, elle n’aurait pas de subvention , a encore précisé le président, qui évoque également l’avenir du fonds documentaire du CDHF, que les liquidateurs devraient remettre à une association qui poursuit les mêmes buts. Le fond serait donc à notre disposition ». Le Centre de recherches sur l’histoire des familles (CRHF) succède donc à l’association des Amis du Centre départemental d’histoire des familles, et ses nouveaux statuts permettront aux donateurs d’obtenir un reçu fiscal. Reste à savoir comment le CRHF redonnera vie à ce centre, et comment il fonctionnera. Pour l’instant la question reste sans réponse. Tout est une question d’argent. Le 28 octobre prochain, le comité de direction du CRHF se réunira pour débattre des modalités de poursuite des activités du centre.

 

 


 

 

__._,_.___


extrait de : Genialegenealsace. 

Yahoo! Groupes
.

__,_._,___

v