Morand SPILMANN se laisser aller ...

(anecdote relevée par André GANTER dans les registres protocoles d'Alkirch)

Morand SPILMANN, bourgeois d’Urbès, était né vers 1588 et décédera le 23 novembre 1694 (Registres Paroissiaux de Mollau 68) à l’âge canonique de 106 ans.! Et l'on pense que nos ancêtres ne vivaient pas vieux ...

Il avait épousé Catherine REITZER la fille de Mathis. Morand était fils de Claude SPILMAN de Mitzach et de Marguerite FRIDLANCE de la vallée de Sewen. De son épouse Catherine REITZER il eut au moins six enfants : Antoine, époux d’Agathe COLLIN; Abraham, resté célibataire; Gertude épouse de Jean Jacques PETER: Agathe épouse de Jean COLLIN; Anne Marie épouse de Nicolas COLLIN; et Barbe épouse de Nicolas WILHELM. Maire de la mairie de Mollau ! belle famille n'est-ce-pas !

Pourtant, Morand un beau jour,  se vit cité au tribunal du Conseil de St Amarin et  ce le 2 janvier 1680 par le prévôt de St Amarin en personne et ce  "pour mauvaise conduite".

Il sera accusé, en effet,  d’avoir pesté d’une manière grossière et “gigantesque” (habe Ryse grob gescholten ) et surtout d'avoir pissé sous la table (undt das Wasser S:V: under den Tisch gelesset). Mais sans doute avait-t’il l’excuse de l’âge ...ou peut être également abusé d'un petit schnaps de derrière les fagots !!!

Pauvre Morand qui, à 92 ans se voyait traîner en justice... Gageons qu'ensuite son âge canonique lui fit entendre raison !