C'est bien volontiers que nous ouvrons nos colonnes à Dominique Tissot, qui recherche un poilu de la guerre 14/18 de patronyme ARNOULD en Meurthe et Moselle..

Voici tous les renseignements qu'il possède sur ce dernier ainsi qu'en annexe (pdf) la reconstitution de la correspondance de ce brave poilu à sa marraine.. avec photos des personnages.

Bonne lecture à tous et merci d'avance pour lui si vous pouviez retrouver trace de ce Louis ARNOULD

(écrire pour vos réponses sur commentaires)

M.A.T.

Lettres_de_Louis_ARNOULD___sa_marraine_de_Guerre

Je me présente, je m’appelle Dominique Tissot, je suis de l’Ain. Personnellement, je n’ai pas de famille en Lorraine, mais seulement un Poilu donc je voudrais retrouver des traces, car j’ai quelques témoignages de sa vie de tranchées. Il s’appelait Louis ARNOULD, filleul  (de guerre) de la sœur de ma grand mère. Il serait de Meurthe et Moselle, je n’ai pas sa filiation.

Son frère est mort au champ d’honneur au mois de juin 1915, d’après courrier du 26/06/1915 l’annonçant. Treize ARNOULD sont morts pendant cette période, et trois de Meurthe et Moselle, vu sur http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/ . Ces trois soldats sont :

-         ARNOULD Ernest Charles – Classe 1903 – N°219 au recrutement à Toul

°26/10/1883 à Nancy (Meurthe et Moselle) - +16/06/1915 à Neuville Saint Vaast (Pas de Calais)

-         ARNOULD Eugène Léopold – Classe 1913 – N°636 au recrutement à Nancy

°04/02/1893 à Blainville (Meurthe et Moselle) - +20/06/1915 à Bonne Fontaine (Meurthe et Moselle)

-         ARNOULD Jean, Marie, Henri – Classe 1915 – N°365 au recrutement à Toul

°11/06/1895 à Vitrimont (Meurthe et Moselle) - +16/06/1915 à Neuville Saint Vaast (Pas de Calais)

Peut être qu’il y a son frère dans ces hommes.

Son père serait mort à la même période, sûrement entre le 03 et le 19/06/1915 (d’après intervalle de lettre l’annonçant). Il aurait une sœur s’appelant Delphine, d’après une ou deux signatures…, je ne pense pas que se soit le prénom de la mère. Sa mère quitte la région pour aller s’installer à Annecy 12 rue de Lille avec ses trois sœurs. Je pense qu’après la mort de son mari, elle a fuit les bombardements. D’après recensements de 1911 à Annecy, il n’y a pas de ARNOULD, Veuve ARNOULD serait arrivé en 1915. Au recensement de 1921, pas de ARNOULD. D’après les Archives Municipale de Annecy, aucun ARNOULD n’est décédé entre 1903 et 1932. J’en conclu que cette famille est retournée en Lorraine après la guerre.

En 1915, Louis ARNOULD est au 30ème RI

Il est nommé Sergent et cité à l’ordre de l’armée.

Après blessure, convalescense à l’hôpital 42 bis à Morestel en Isère, il est en instruction à Pierrelatte dans la Drôme. Puis il change de régiment, il rejoint le 139ème RI en avril 1916.

En avril 1916 il est dans l’Oise. Blessé par une balle d’obus à la nuque en mai 1916. convalescence à l’hôpital temp n°16 – pavillon 3 – Royallieu – Compiègne.

En septembre 1917, il est dans la Meuse à Evres. Son régiment est cité le 20/08/1917 pour l’enlèvement de la côte 304.

Le 29/12/1917 il annonce, qu’il part pour Salonique en Grèce.

Depuis ce courrier, je n’ai plus rien, je ne sais pas ce qu’il est devenu. Je ne sais pas s’il a été tué au combat, si il lui reste de la famille ou proches.

Si il y a dans la communauté des personnes qui pourraient m’aider, j’en serait ravis.

J’ai retranscris ses lettres et le peu de recherches trouvé sur un dossier (pdf du fichier ci-dessus)

GERBEVILLER_GUERRE

Gerbéviller la martyre pendant la guerre 14-18