L’extraordinaire Abbé BEHRA

S'il n'avait existé, il aurait fallu l'inventer… Cet homme extraordinaire qui portait en lui le don d'être à la foi un homme de Dieu, un généalogiste hors pair et un inventeur de génie qui ne ménageait ni sa peine ni son temps, nous a laissé un travail considérable !

Il naît à WEGSCHEID le 3 avril 1859 et sera ordonné prêtre le 10 août 1884 aussitôt nommé Vicaire à ODEREN le 13 de ce même mois où il va rester jusqu'en 1895, tout d'abord sous la férule de l'abbé DITNER Jacques jusqu'en 1890 puis sous celle du curé LINTZER de 1891 à 1895 et pendant ces onze années, il va déployer une activité extraordinaire…

Jugez en : outre son travail de vicaire, l'abbé qui se targue d'aimer passionnément la généalogie, compulse un à un tous les registres de la paroisse d'Oderen  (tout d'abord) depuis les années 1600 et va recopier de sa plume inimitable, sur de grandes feuilles volantes qu'il a scindées en colonnes (et qui sont réunies depuis en registres reliés) tous les mariages des couples de toutes les familles du village et en particulier nos ARNOLD bien sur, en recherchant ensuite tous les enfants nés de ces couples en indiquant naissance, décès, et mariages de chacun…Il fera de même pour tous les villages ou presque de la Haute Vallée..

On doit à l'abbé Eugène ARNOLD, quelques compléments et surtout l'idée d'avoir fait relier ce travail en 1970 (3 volumes avec inscriptions en lettres dorées et classées selon les familles :

Volume I de A à G - volume II de H à N et volume III de M à Z soit au total plus de 150 familles.

Outre ces listings d'une facilité d'utilisation exemplaire, il dressa également des arbres généalogiques (qui sont déposés aux Archives Départementales du Haut Rhin) de toutes ces familles (la famille ARNOLD fait l'objet de 3 grands arbres)

Mais notre abbé n'allait pas s'arrêter là…Il avait en outre une veine d'Ingénieur ingénieux il faut bien le dire.. Un paroissien d'ODEREN,  Monsieur Joseph PETER né en 1889 avait raconté en 1982 à l'abbé Justin STAEMPFLIN ancien curé d'Oderen que lorsqu'il avait 5 ou 6 ans, il avait vu de ses yeux, l'abbé BEHRA rouler en vélo depuis sa cure jusqu'à la chapelle Maria HILF et bien sur le chemin inverse, ce qui était pour l'époque un véritable exploit ! L'abbé avait installé un petit atelier dans son presbytère et avait fabriqué ce sensationnel vélo de toutes pièces : c'était le tout premier utilisé dans le Diocèse par un prêtre !

En 1892 le curé LINTZER ayant eu le désir de faire construire une nouvelle chapelle (celle actuelle), selon le vœu de Monseigneur FRITZEN, l'abbé en fit les plans et une maquette superbe (exposée dans la chapelle toujours actuellement) et la chapelle fut construite selon son modèle..

Alsace_perso_mai_2005_199_edited

En 1895, notre vicaire est nommé à BEBLEHEIM où il va rester pendant dix années jusqu'en 1905, il va alors continuer de déployer ses talents de généalogiste, bien sur, en faisant la même chose qu'à Oderen, mais de plus, va construire son fameux OLDTIMER 1900 sorte de véhicule à roues de vélo renforcées, une pétrolette en quelque sorte avec volant et deux places qu'il fallait pousser dans les cotes mais qui dévalait les rues de BEBLEHEIM de toute la vitesse de son moteur - car elle était motorisée et à la suite de cela créa le premier AUTOMOBILE CLUB de STRASBOURG !  Mais l'auto était aussi défendue que le vélo aux prêtres, il faut le savoir et combien

de fois s'est il fait rappeler à l'ordre !!

BEHRA_ET_SA_PETROLETTE

Outre ce véhicule notre curé immergé dans le pays des vignes avait inventé une mécanique pour fixer les fils de fer dans les vignes…Les vieux vignerons s'en rappellent encore !

En 1905 il est nommé à HEIMERSDORF près de FERRETTE c'est là d'ailleurs qu'il s'éteindra le 2 juillet 1928.

Il avait également appris aux femmes à faire des filets et, la paroisse d'HEIMERSDORF, conserve encore d'admirables dentelles sorties de ses mains habiles.

Il fabriqua également une voiture d'infirme pour Mademoiselle Thérèse MUNSCH qui en 1982 avait 84 ans …

Enfin après cette vie bien remplie, il s'éteint entouré de ses paroissiens et demande à être inhumé au milieu de leur cimetière - son acte de décès fut ainsi rédigé :

"L'an 1928 le 2 juillet, s'endormit dans la paix du seigneur, le prêtre BEHRA François Antoine né à WEGSCHEID le 3.4.1859  (suivent ses nominations diverses) âgé de 69 ans muni du Saint-Viatique et du Sacrement de l'Extrême Onction, enterré au cimetière de cette paroisse avec un grand concours de clercs et de fidèles".

M.A.T.