Qui n’a pas rêvé de voir un jour se rencontrer l’oncle d’Amérique et le petit cousin de Marseille ?

Pourtant, pour y arriver l’affaire n’est pas mince….

Pour ma part, l’idée à germer lorsqu’en 1981, après plusieurs réunions de travail avec quelques cousins ARNOLD penchés sur les mêmes recherches et surtout après  la création d’un BULLETIN FAMILIAL par mes soins.

J’ai  alors entrevu la possibilité d’agrandir le cercle de cette nouvelle amitié familiale et, forte de déjà plus de 120 FAMILLES retrouvées grâce au minitel, aux appels tout azimut, et adhérentes de mon petit bulletin, j’ai pensé qu’il serait bien de se retrouver sur la terre de nos aïeux en une belle journée de fête comme,  lorsque au temps jadis les noces se déroulaient dans les villages avec toute la parentèle gravitant autour des époux et venue de tous les coins du pays…

Je lançais donc l’idée dans le bulletin « BONJOUR LES COUSINS »  et, aussitôt, ils furent des centaines à répondre présent pour ces retrouvailles d’un nouveau genre.

L’idée était adoptée,  encore fallait-il la concrétiser !!

Je savais que c’était impossible,  alors je l’ai fait !!!

Tout d’abord il fallut choisir une date – pas si facile que cela pour contenter tout le monde -  j’optais donc pour le 14 août de l’année 1983 (fête de la ST ARNOULD)  car il me fallait bien plus d’une année pour arriver au bout de ce projet.

Tout d’abord il me fallut établir les ascendances de TOUS ces cousin(e)s descendantes du même couple d’ancêtre ayant vécu au 17ème siècle en ALSACE.

Nos ancêtres communs Claude ARNOLD & Marie SEUFFERLIN (1623-1671) avaient eu 6 enfants dont 3 fils et 1 fille dont la descendance nous était connu par les travaux réalisés par un prêtre : l’abbé François Anton BEHRA entre 1890 et 1928.

Les listings qu’il avait établis et que je re-contrôlais un par un en ajoutant, rectifiant, etc. les descendances parfois erronées grâce aux microfilms que j’avais fait venir de Salt LAKE CITY (Mormons) pour ce faire, me permirent donc d’établir les ascendances des plus de 120 familles que j’avais déjà retrouvées. Bientôt des tableaux de plus de 10 mètres de long s’étalèrent dans ma salle de séjour…

Puis, il me fallut trouver une salle suffisamment grande pour contenir les plus de 300 cousins qui avaient répondu OUI à « l’invitation » - quand je dis invitation c’est un euphémisme étant donné que chacun allait payer son écot !!

Je la trouvais à SAINT AMARIN petit village proche de KRUTH où se déroulerait le plus gros de la fête et surtout l’exposition généalogique concoctée par mes soins avec l’aide d’André GANTER (qui n’était pas encore directeur du CDHF mais cumulait déjà un stock d’archives considérables) et qui était devenu depuis 1979 le découvreur de tous les actes concernant notre couple d’ancêtres à MUNSTER où avaient vécu nos ancêtres avant de s’établir à KRUTH petit village natal de Marie SEUFFERLIN où ils finiraient leurs jours.

Puis un traiteur – en fait un cousin de la famille établi charcutier-traiteur dans cette même ville de ST AMARIN et suffisamment « armé » pour concocter un repas pour plus de 300 personnes pour un prix modique. Nous optâmes pour une choucroute pour ce premier rassemblement !!!

J’obtins aussi du Maire du village, nouvellement nommé d’ailleurs,  la permission d’occuper toute la cour de l’école du village et son préau pour l’accueil des cousins et cousines en ce samedi 14 août. Le curé du village accepta de célébrer une grand messe en notre honneur en cette veille de 15 août aidé en cela par 4 autres prêtres de notre famille.

Tout ou presque était fin prêt pour le jour « J »…mais il me restait encore bien du travail à accomplir !!

Déjà préparer l’ACCUEIL des cousins !

Je décidais donc de leur établir à chacun un petit dossier d’accueil dans une enveloppe kraft ½ format (depuis j’ai opté pour le format 21 x 29.7) contenant :

Les BADGES à chacun des noms des participants par famille

Les BONS REPAS pour le traiteur

Un ECUSSON SOUVENIR aux armes familiales leur rappelant cette excellente journée

Un DEPLIANT TOURISTIQUE fourni par l’OFFICE du TOURISME de la vallée que j’avais sollicité et qui, gracieusement m’en avait offert plus de 300

Leur TABLEAU GENEALOGIQUE personnel

Ce dossier sur lequel j’avais collé une fiche de participation reprenant pour chaque famille venue ensemble : leur nom, prénom, leur qualité ADULTE ou ENFANT et âge pour déterminer le DOYEN/DOYENNE et le plus JEUNE…et bien entendu la somme d’acompte déjà versée et celle à compléter le jour du rassemblement.

Trois personnes étaient préposées à l’accueil  et remettaient à chaque arrivant son dossier et encaissaient les soldes dus !

L’exposition par elle-même sous le préau de l’école comprenait :

Les grands tableaux généalogiques des TROIS GRANDES BRANCHES familiales et de la BRANCHE FEMINIME

Panneaux explicatifs sur la vie de nos ancêtres

Panneaux sur la démographie de la vallée de SAINT AMARIN

Photos de famille

Panneaux sur les différentes recherches et sur l’histoire de notre association familiale

Le programme est assez immuable avec accueil le matin, EXPOSITION, grand messe puis vin d'honneur, ensuite REPAS en commun, avec un après-midi consacré aux récits sur l'histoire de nos aïeux, jeux, diaporamas, et le soir BUFFET et danses..

Bien souvent une seconde et une troisième journée de réjouissance sont prévues dans le programme avec visites des lieux où ont vécu nos ancêtres ou visites des Musées locaux ou lieux originaux (moulins à huile, églises, etc.)

Les rassemblements ou COUSINADES ARNOLD : 1983 - 1985 - 1990 - 2002 et 2005: EXPO avec le CDHF – les AMIS DES VERRIERS DE WILDENSTEIN – ALSACE MEDINA COUNTY (association d’échanges inter-culturels ALSACE/USA) – danses folkloriques pendant le vin d’honneur et orchestre de cuivre alsacien pendant toute la matinée. 7 cousins Américains et Hollandais ont été des nôtres.

Voilà donc comment on peut organiser une COUSINADE mais il y a autant de moyens que de COUSINADES… le mieux est encore de suivre son instinct et de faire selon son désir.

Un seul petit conseil GROUPEZ vous en ASSOCIATION FAMILIALE Loi 1901 pour la trésorerie et la tenue des comptes de la COUSINADE et formez une équipe de travail car sinon c’est courir à la catastrophe… Le budget d’une COUSINADE est gigantesque et doit être prévu bien à l’avance il faut absolument compter tous les frais y afférent.

Toutes ces dépenses devront être divisées par le nombre de participants pour déterminer le prix de participation.

12 mois avant la COUSINADE envoyer un bulletin de pré-inscription à chacun des cousins

6 mois avant la date prévue envoyer le bulletin d’inscription DEFINITIF avec demande d’acompte représentant les ¾ de la somme prévue – solde à verser au jour du rassemblement.

2 mois avant le jour « J » faire un RAPPEL aux retardataires (ne pas oublier les frais de poste si rappel fait par écrit)

Le matin du jour « J » et surtout UN ou DEUX jours auparavant : faire le point sur toutes les tâches à distribuer à l’équipe de travail.

Le jour « J » - Préparation de l’exposition à l’aube !!! mise en place de tous les STANDS – accueil des EXPOSANTS et vogue le bateau !!!!!!!

BON COURAGE et BONNE COUSINADE…

Alsace_perso_mai_2005_183_edited

cliquez sur l'image pour obtenir le site de la commune d'ODEREN