ASSIFARNOLD

TABLES DE MARIAGE DU 68 en ligne

Vous avez des ancêtres dans le 68 dans votre arbre.

Connaissez-vous le projet "Tables de Mariages du XIXe" ?

Ce projet vise à constituer une base librement accessible de tous les
mariages du 19e siècle pour toute la France en effectuant à minima un relevé complet
des tables décennales.

Cela va permettre de retrouver instantanément le mariage de vos ancêtres
quelle que soit leur localisation.

Avec un acte de mariage vous aurez les parents(*) et pourrez ainsi de fil en aiguille remonter votre généalogie très rapidement  jusqu'à la révolution.

(*)Attention j'ai testé sur certains mariages, les parents n'étaient pas indiqués...

Auriez-vous la possibilité de consacrer un peu de temps à ce projet ?

Concrètement il suffit de choisir une commune qui n'a pas encore été faite.
Ce n'est pas très long de relever les mariages à partir des TD en ligne.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter cette page sur Geneawiki:
http://fr.geneawiki.com/index.php/Tables_de_mariage_du_XIXe_si%C3%A8cle

Il suffit d'avoir un accès internet et d'y consacrer un peu de temps libre.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Sincèrement vôtre et un grand merci pour votre participation.

Louis : Coordinateur du Projet "Tables de mariage du XIXe siècle" pour le 68
http://fr.geneawiki.com/index.php/Tables_de_mariage_du_XIXe_si%C3%A8cle

Posté par ASSIFARNOLD à 09:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


LETTRE INFOS MARS 2017

Chers cousins, cousines,

Vous trouverez ci-dessous le lien pour consulter notre nouvelle LETTRE d'INFORMATIONS de mars 2017.

Vous constaterez à sa lecture que notre programme pour notre RENCONTRE FAMILIALE n'a pas changé mais vous pourrez prendre connaissance du Menu que nous vous proposons au RESTAURANT du Camping de RANSPACH pour le repas de midi - Pour le soir nous verrons sur place -

Notre carnet familial sera là également pour vous informer des fluctuations de la famille.

Notre prochain bulletin sortira en JUIN 2017 avec, en pièces annexes, le compte-rendu de notre A.G. du 29 avril qui vous donnera les décisions qui auront été prises au cours de celle-ci.

Si vous ne pouvez vous rendre libre, et si vous ne l'avez pas déjà fait, MERCI de nous adresser votre pouvoir ou à une personne pouvant vous représenter et présente lors de cette rencontre familiale.

Un GRAND MERCI à tous et bonne lecture

Votre cousine

Madeleine

http://assiftrimestre.canalblog.com/

 

IMG_0165

Posté par ASSIFARNOLD à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

UN MASSACRE EN ALSACE dans le BAS-RHIN : IL Y A 6000 ANS d'après LE MONDE HISTOIRE

D'après un article du MONDE & CIVILISATIONS : "HISTOIRE", il se produisit, il y a près de 6000 années un massacre du Néolithique dans notre belle ALSACE. (voir également plusieurs sites sur le sujet Fouilles à ACHENHEIM Google) 

En effet, des restes de suppliciés viennent d'être découverts sur un site archéologique du Bas-Rhin par une équipe de spécialistes de l'INRAP (Institut national de Recherches archéologiques préventives) qui ne ménageront point leurs effets en dévoilant la source de leurs découvertes.

Imaginez cette équipe découvrant, dans un ensemble de plus de 300 silos utilisés pour y entreposer les céréales et les réserves du village, et au fond de l'une des excavations : 6 squelettes complets gisant "sur le dos, sur le ventre, parfois entremêlés" et les restes d'autres individus, tous de sexe masculin... Leur surprise fut totale !

Ces restes présentaient de nombreuses fractures "effectuées sur des os frais", c'est-à-dire du vivant de ces pauvres bougres...  

De là, à conclure qu'ils avaient reçu sciemment des coups violents, sans doute portés avec une hache et qu'ils furent vraisemblablemnt suppliciés, il n'y avait plus de doute ! Quatre bras isolés appartenant à 3 hommes et un adolescent émergèrent également du silo.  Pour l'un des spécialistes du Néolithique à l'Inrap, ces bras se trouvaient certainement étalés comme trophées guerriers dans la mesure où l'on ne pouvait que constater l'acharnement de ceux ayant sacrifié ces pauvres victimes; ces tortures pouvant  également correspondre à des pratiques ritualisées.

Cette découverte rappelle un autre massacre commis à la même époque à BERGHEIM à quelques kilomètres de STRASBOURG, découvert en 2012 ou bien encore ceux découverts en Allemagne ou en Autriche. Il est vraisemblable que deux groupes ethniques se sont opposés voulant conquérir le territoire de l'autre.

Ici, à ACHENHEIM, lieu de cette macabre découverte, les silos se trouvaient protégés par des sortes de bastions indiquant que la population, ne se sentant guère en sécurité, y avait mis bon ordre afin de n'être plus attaquée, mais était-ce bien suffisant ? On peut à la vue de ces massacres en douter.

Extrait du n°20 HISTOIRE  & CIVILISATION du MONDE -  "NEOLITHIQUE"  

 

 

 

Posté par ASSIFARNOLD à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Notre cousine Lucie fête ses 90 printemps....

Notre cousine Kruthoise Lucie FLIELLER fête allègrement ses 90 printemps, bon pied, bon oeil, fidèle de toutes nos COUSINADES, nous lui souhaitons au nom de notre association et en mon nom propre, TRES JOYEUX ANNIVERSAIRE chère Lucie en espérant que vous serez des nôtres le 29 avril prochain pour souffler à nouveau vos bougies.

M.A.T.

90 ans Lucie Arnold Flieller

Posté par ASSIFARNOLD à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

TRES BELLE ANNEE 2017

mandala nouveau 2_LI_MomentTRES BELLE ANNÉE A TOUS ET TOUTES COUSINS, COUSINES et chers LECTEURS et LECTRICES DE NOTRE BLOG...

Posté par ASSIFARNOLD à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Un nouveau C.A. à la FEDERATION FRANÇAISE DE GENEALOGIE ..

Un nouveau Conseil a été élu le 4 juin dernier à la tête de la FEDERATION FRANÇAISE DE GENEALOGIE (créée en 1968 regroupant 150 associations et 50.000 membres) portant à sa tête monsieur Thierry CHESTIER bien connu dans le monde de la Généalogie.

Poitevin, sapeur-pompier, âgé de 55 ans, ce qui rajeunit considérablement le Conseil, il s'est entouré des meilleurs représentants de leur région commune pour former son équipe et, parmi les trois vice-présidents, nous avons la joie de compter notre cousine Valérie GAUTIER-ARNOLD qui nous avait accueilli avec Jean Marc son époux à la M.J.C. de CONFLANS STE HONORINE pour l'une de nos cousinades parisiennes et adhérente de notre association.

Le nouveau Conseil regroupe donc : 9 membres les voici :

  • président : Thierry CHESTIER (Poitou-Charentes-Vendée)
  • 1er vice-président : Jean-Paul CORNU (Midi-Provence)
  • vice-présidente : Valérie ARNOLD-GAUTIER (Ile-de-France)
  • vice-présidente : Annick FRANÇOIS-HAUGRIN (Atlantique)
  • secrétaire général : Christophe DRUGY (Nord-Pas-de-Calais)
  • secrétaire général adjoint : Jean-Claude LE BLOAS (Bretagne)
  • trésorière : Patricia PILLORGER (Centre-Val de Loire)
  • trésorier adjoint : Michel COUPET (Rhône-Alpes)

responsable de la communication : Olivier GUIONNEAU (Pays-de-Loire)

Le nouveau conseil aura la lourde charge de préparer des évènements majeurs pour les années à venir dont bien sûr le  Géné@2016 à PARIS ainsi que le CONGRES National au HAVRE en 2017 et peut-être également les ASSISES NATIONALES en 2017 ou le CONGRES INTERNATIONAL à ARRAS en 2018.

Prochaine réunion du Conseil au siège de la F.F.G. à PANTIN le 2 juillet prochain.

Espérons que notre cousine Valérie GAUTIER-ARNOLD aura à coeur de mettre les ASSOCIATIONS FAMILIALES comme la nôtre au premier plan des préoccupations de la Fédération et que nous ne serons plus considérées comme des pseudos cercles généalogiques. Les Associations Familiales ont un rôle fédérateur à jouer et sont sans doute prêtes à faire confiance au nouveau C.A. pour être reconnues comme association à part entière, d'autant que son président, d'après les rumeurs est très enclin à retrouver ses cousinages, peut-être dans le but de futures COUSINADES.

En tous les cas bienvenue à Thierry CHESTIER et à toute son équipe à la tête de la Fédération.

ffg 

Notre cousine Valérie GAUTIER-ARNOLD au pied de l'arbre à côté de son alter-ego autre vice-présidente Annick FRANÇOIS-HAUGRIN

M.A.T.

 

 

 

Posté par ASSIFARNOLD à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Notre cousine Agnès MUNSCH fête ses 80 printemps

Notre cousine Agnès MUNSCH de KRUTH, notre très fidèle cousine qui n'a jamais manqué de nous identifier, dans les photographies anciennes représentant le village de KRUTH et ses habitants, tous ceux dont nous avions perdu la trace et le nom.

Elle conserve par devers elle plus de 700 cartes postales de KRUTH toutes différentes et est la mémoire infaillible du village de KRUTH où elle est née voici donc 80 printemps.

Très bon ANNIVERSAIRE chère cousine et vous méritiez bien un article dans le Journal l'ALSACE de ce matin...

Encore merci à vous pour tout ce que vous nous apportez.

M.A.T.

Munsch M

Posté par ASSIFARNOLD à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

PHOTO ENIGME QUI SAURAIT RECONNAITRE CES HOMMES CERTAINEMENT DEPORTÉS AU CHÂTEAU D'IF en 1914 ?

Le grand-père de l'un de nos cousins, s'est retrouvé déporté début août 1914 par l'Armée Française.

Il était en passe de rejoindre son régiment de l'Armée Allemande, où il était marin, car il ne faut pas oublier que l'Alsace, à cette époque est encore sous la domination de La Prusse et que les garçons élevés en Alsace n'ont d'autre ressource, que de faire leur service militaire pour l'occupant.

Il est alors en uniforme de la marine Allemande (voir photo prise vers 1900) et est arrêté à la gare de MULHOUSE par l'Armée Française qui vient de délivrer la vallée de ST AMARIN au tout début août 1914...

Avec d'autres prisonniers, il est transféré au château d'IF où, lui et ses camarades sont retenus prisonniers comme Alsaciens pro-allemands. Il ne reverra ODEREN, village où il demeurait, qu'en 1917. Il était déjà marié et avait deux enfants.

Tout comme certains de nos grands-pères Alsaciens qui, après s'être débarrassés de l'uniforme allemand ayant terminé leur temps, se sont retrouvés, malgré tout, déportés par l'Armée Française dans le Sud de la France et principalement en ARDECHE (à ANNONAY et toute sa région)** et ce, du jour au lendemain, partis avoir pu prendre un seul sou, ni vêtements, ni même d'avoir eu le temps de prévenir leurs familles... Mon grand-père s'est ainsi retrouvé, pour sa part, à VALS LES BAINS où il du travailler dans les Verreries et ce pendant deux années complètes avant d'être libéré ainsi que certains de ses camarades vers 1916... Ces déportations ayant été faites de manières à les protéger d'un éventuel enrôlement de force dans l'armée Allemande... Mais était-ce bien la raison ?

Pour l'heure, ce qui nous préoccupe, c'est de pouvoir identifier ces hommes, lui-même et camarades de Camille STADELMANN grand-père de notre cousin...

Voici donc 3 photographies :

- la 1ère où il se trouve avec ses camarades au château d'If - il semblerait qu'il soit celui du 2ème rang à gauche assis les mains sur les genoux et veste ouverte ? D'après les deux autres photos ci-dessous, il y aurait ressemblance.

- Les deux autres l'une où il se trouve en uniforme de la marine allemande datant de 1900 et l'autre, où il se trouve en civil où il aurait entre 35 et 40 ans prise en 1917.

MAIS qui sont également les autres personnes photographiées en même temps que lui sur l'îlot d'IF où ils étaient retenus prisonniers ?

Qui saurait les reconnaître ?

Merci de nous contacter au cas où vous pourriez les identifier avec un grand MERCI d'avance.

M.A.T.

** (dans notre prochain bulletin de juin 2016 un grand article sur ce sujet vous sera proposé)

Stadelman Camille_Iles Chateau d' If Stadelmann Camille 1917

 

Stadelmann Camille 1900

Posté par ASSIFARNOLD à 17:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

UN DICTIONNAIRE DE L'ETHNOLOGIE MALGACHE par Jean Paul ALAIN

Posté par ASSIFARNOLD à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Et malheureusement tout est fini ! Le CDHF est mort....

 

ARTICLE sur l'ALSACE de ce jour ci-dessous pour information.
Malheureusement toutes les pétitions entreprises, les démarches et tout ce qui avait été entrepris pour sauver le CDHF a malheureusement périclité... Espérons que tous retrouveront la séreinité et pour les employés du Centre de nouveaux postes...
 

Ils étaient exactement 147 membres de l’association des Amis du CDHF (Centre départemental d’histoire des familles) à signer la liste de présence lors de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée mardi à la Cave dîmière de Guebwiller. Il y avait des particuliers, des généalogistes et des présidents de sociétés d’histoire, la plupart haut-rhinois et certains venus du Bas-Rhin et même de Bruxelles et Lyon. En revanche, aucun élu n’était présent.

Du CDHF au CRHF

L’ordre du jour unique était « l’adoption des statuts modifiés à la suite de la fermeture programmée du CDHF ». L’association s’appelle désormais Centre de recherches sur l’histoire des familles (CRHF). Pendant deux heures, les membres ont adopté, en discutant point par point, les 30 articles des statuts modifiés, dont l’intitulé de l’association qui n’avait plus de raison d’être, puisque le CDHF est en cours de liquidation (lire L’Alsace du 25 septembre).

En préambule, le président, Denis Dubich, après avoir « déploré l’absence d’Alain Grappe, ancien président du CDHF », est revenu sur les péripéties de ces derniers mois, largement relatées dans les colonnes de la presse locale depuis juillet dernier. Pour mémoire, le conseil général, sous la présidence de Charles Buttner, avait voté pour le CDHF une subvention amputée de 30 %. Le nouveau conseil départemental a décidé de ne plus le subventionner, et son président, Éric Straumann, est venu lui-même au CDHF, le 6 juillet dernier, annoncer la fermeture de la structure et le licenciement fin septembre des cinq salariés.

Quel fonctionnement ?

L’association des Amis du CDHF a été sollicitée pour poursuivre les activités du CDHF, avec la promesse d’une subvention de 30 000 € par an. « En juillet, un comité de soutien s’est organisé et a travaillé sur la refonte des statuts , expliquait Denis Dubich, ajoutant le maire de Guebwiller nous assure de son soutien ». Au mois d’août, le président a été reçu au conseil départemental pour proposer un budget prévisionnel, dont de nombreuses lignes ont été rayées par Éric Straumann. « La subvention de 30 000 € est passée à 18 000 €, payée en quatre fois. Récemment, j’ai aussi appris que si notre association embauchait du personnel, elle n’aurait pas de subvention , a encore précisé le président, qui évoque également l’avenir du fonds documentaire du CDHF, que les liquidateurs devraient remettre à une association qui poursuit les mêmes buts. Le fond serait donc à notre disposition ». Le Centre de recherches sur l’histoire des familles (CRHF) succède donc à l’association des Amis du Centre départemental d’histoire des familles, et ses nouveaux statuts permettront aux donateurs d’obtenir un reçu fiscal. Reste à savoir comment le CRHF redonnera vie à ce centre, et comment il fonctionnera. Pour l’instant la question reste sans réponse. Tout est une question d’argent. Le 28 octobre prochain, le comité de direction du CRHF se réunira pour débattre des modalités de poursuite des activités du centre.

 

 


 

 

__._,_.___


extrait de : Genialegenealsace. 

Yahoo! Groupes
.

__,_._,___

v

Posté par ASSIFARNOLD à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :